Intelligence émotionnelle : comment apprivoiser ses émotions en 5 étapes !

Intelligence émotionnelle : comment apprivoiser ses émotions en 5 étapes !

Pas toujours facile d’apprivoiser nos émotions !

Colère, tristesse, peur,….et s’il était possible de mieux les gérer ?!

Aujourd’hui encore, notre société fait la part belle au quotient intellectuel (QI), si bien que nous le considérons comme facteur indispensable de réussite. Dès le plus jeune âge, nous attachons beaucoup d’importance à ce que nos enfants soient « intelligents ». Il existe même de nombreux tests pour le calculer.

Nous voulons tous au fond être « intelligents », … mais finalement, ça veut dire quoi au juste ?!

Savez-vous que le QI ne pèse que 20% dans l’atteinte du succès ?! Alors, vous allez me dire, mais qu’en est-il des 80% restants ?!!! Eh bien, les 80% restant dépendent d’autres facteurs, comme l’éducation, le contexte social, notre caractère. Et parmi ces facteurs, l’intelligence émotionnelle joue un rôle de premier plan !

Dans cet article, je vous dis tout…

L’intelligence émotionnelle, c’est quoi ?

intelligence-emotionelleL’intelligence émotionnelle est un concept relativement récent puisqu’il a vu le jour dans les années 1990, via les psychologues Peter Salovey et John D. Mayer.

Ils décrivent ce concept comme « l’habileté à percevoir et à exprimer les émotions, à les intégrer pour faciliter la pensée, à comprendre et à raisonner avec les émotions, ainsi qu’à réguler les émotions chez soi et chez les autres ».

En gros, l’intelligence émotionnelle, c’est la compréhension de nos émotions et celles des autres, c’est la maîtrise de nos émotions et pulsions, … c’est tout simplement l’intelligence du cœur !

Le concept d’intelligence émotionnel redonne finalement de la valeur aux émotions, et quelle bonne chose !

Même si ça bouge de nos jours, il faut bien avouer que l’on a tendance à mettre sous le tapis nos émotions ! Nous aimons être dans le contrôle, garder notre sang froid pour prouver aux autres que nous avons une certaine capacité de maîtrise et de fiabilité. Et il faut bien l’avouer, les personnes dites « émotives » sont rangées dans le tiroir des « faibles ». On pense trop souvent que montrer nos émotions, nous rend fragile, alors qu’en réalité c’est tout le contraire !

C’est belle et bien lorsque nous sommes certain-es des émotions que nous ressentons que nous sommes capables de prendre des meilleures décisions. Oui, se relier à nos émotions c’est faire preuve de courage mais aussi d’un certain discernement.

intelligence-emotionnelle-333

Les émotions, un système d’alarme intelligent

La nature a fait bien les choses et afin de pouvoir nous guider, elle nous a doté d’un véritable système d’alarme : nos émotions !

Imaginez-vous rouler à bord de votre voiture sans avoir tous ces voyants qui vous permettent de contrôler les niveaux de carburant, d’huile, ou tout simplement savoir s’il y a un soucis quelque part ou pas ? Et bien les émotions, c’est un peu ça.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu : Stress : 4 exercices de sophrologie super efficaces

Qu’est-ce qu’une émotion ?

Une émotion, contrairement à ce que l’on croit couramment, n’est pas que du mental ! Elle fait appel à notre esprit, mais aussi à notre corps !

D’ailleurs, le mot émotion vient du latin emovere : « movere » en mouvement précédé de « e » qui signifie « hors de, vers l’extérieur ». Une émotion, c’est donc un mouvement de l’intérieur vers l’extérieur. C’est le mouvement de la vie en soi !

Les émotions agissent à trois niveaux : nos pensées, nos comportements et nos relations sociales. On comprend à quel point, une bonne relation avec nos émotions est importante !

Les différentes sortes d’émotions

Les émotions sont là pour nous avertir de ce qu’il se passe en nous et nous permettent d’ajuster notre comportement, nos choix et nos actions.

émotions-intelligenceémotionnelleAinsi, chaque émotion à son utilité. Il est important de comprendre il n’y a pas d’émotion positive ou négative ! Il n’y a pas de bonnes ou mauvaises émotions… En revanche, certains effets de nos émotions peuvent être qualifiés de négatifs comme les comportements violents par exemple.

En tous les cas, elles nous guident via les sensations et ressentis qu’elles génèrent en nous : soit agréables ou désagréables.

Dans les années 90, le journaliste scientifique Daniel Goleman a publié une synthèse de ses recherches et popularise la notion d’intelligence émotionnelle (IE). Il propose ainsi la liste des émotions suivante :

  • Colère : fureur, indignation, ressentiment, mécontentement, exaspération, haine, irritabilité, hostilité ;
  • Tristesse : chagrin, morosité, mélancolie, désespoir, abattement ;
  • Peur : anxiété, appréhension, nervosité, inquiétude, crainte, terreur, panique, phobie ;
  • Joie : plaisir, bonheur, soulagement, satisfaction, euphorie, amusement, fierté ;
  • Amour : approbation, amitié, gentillesse, affinité, confiance ;
  • Surprise : choc, étonnement, stupéfaction ;
  • Dégoût : mépris, dédain, aversion, écœurement ;
  • Honte : sentiment de culpabilité, embarras, contrariété, remords, humiliation, regret.

En général, on considère toutefois qu’il y a 4 émotions de base communes à tous : la joie, la colère, la tristesse et la peur.

Cultiver l’intelligence relationnelle pour transformer sa vie !

Notre capacité à faire face à nos émotions et à les transformer est une réelle compétence qui nous permet d’aborder la vie avec plus d’assurance et de bienveillance. Elle nous permet aussi de faire preuve de bienveillance avec nous-même et avec les autres. Etre à l’aise avec nos émotions, c’est être à l’aise avec la vie !

Cultiver l’intelligence émotionnelle permet d’être à l’aise sur différents plans :

– La conscience de soi : en se reliant à nos ressentis et états internes, elle nous permet de mieux nous connaître. Elle nourrit la confiance en soi.

– La maîtrise de soi : notre capacité à gouverner nos émotions et pulsions nous permet de nous adapter à toutes les situations.

– La motivation : qui nous permet d’atteindre nos buts et de cultiver l’aptitude à l’optimisme.

– L’empathie : en nous reliant à ce que nous ressentons nous sommes plus enclins à nous relier à l’autre et à le comprendre.

– La maîtrise des relations humaines : nous permet de cultiver des relations et d’être à l’aise avec les autres. Elles réussissent dans toute entreprise fondée sur des rapports constructifs.

L’intelligence émotionnelle peut être découpée en 3 compétences :

1- Prendre conscience de nos émotions :

Mettre en lumière nos émotions est la première étape (indispensable) à la transformation.

Qu’est-ce que je ressens ? Qu’est-ce que telle ou telle situation suscite en moi ?

2- Comprendre nos ressentis :

Pourquoi je ressens cela ? Qu’est-ce qui se joue dans cette situation qui me « touche » ainsi ?

3- Agir et interagir en fonction de ce que je ressens :

Comment je peux utiliser ma connaissance des émotions pour prendre des décisions me concernant et impliquant/impactant autrui ? Comment travailler sur mes émotions pour qu’elles répondent pertinemment à mes besoins, à ceux de mes interlocuteurs et à ceux du collectif ?

5 étapes pour être plus intelligent/e émotionnellement !

La grande question à ce stade est de savoir : comment devient-on émotionnellement intelligent ?!!

J’ai une très bonne nouvelle pour vous : l’intelligence émotionnelle n’est pas innée, et peut être développée comme toute autre capacité !

Apprivoiser ses émotions, pour nous adulte

Et oui, il y a encore de l’espoir pour les adultes que nous sommes, nous pouvons devenir plus intelligents !

Pour vous aider à prendre conscience de vos émotions et mieux les gérer, voici un petit exercice très utile pour vous entraîner à sortir du mode automatique.

Pour cela, prenez un cahier ou une feuille et noter sans jugement, ni analyse.

QUAND ….
Noter l’évènement

J’AI RESSENTI….
Noter les sensations physiques

J’AI EXPRIME…
Noter quelle émotion

J’AI BESOIN …
Derrière chaque émotion se cache un besoin

COMMENT JE PEUX REMPLIR CE BESOIN…
Noter l’action que vous pouvez réaliser pour combler votre besoin avec bienveillance pour vous-même et les autres.

Exemple :

QUAND ….
mon patron m’a demandé de m’occuper d’un dossier supplémentaire alors que je me sens surchargée

J’AI RESSENTI….
une boule au ventre et la gorge serrée

J’AI EXPRIME…
de la frustration et de la colère intérieur

J’AI BESOIN …..
de plus de sérénité

COMMENT JE PEUX REMPLIR CE BESOIN……….
– je peux demander un délai supplémentaire pour le réaliser
– je peux proposer de partager certaines tâches que je remplis
– je peux exprimer mes difficultés…

Tout l’intérêt de l’exercice est de prendre conscience de nos émotions et surtout de les relier à nos besoins.

Voici une fiche pour vous y aider !

Gérer ses émotions-5 étapes www.objectifrelax.com

Apprivoiser les émotions, pour les enfants

En tant que parents, nous pouvons aider nos enfants à se relier à leurs émotions dès le plus jeune âge.

Pour cela, étant donné qu’ils n’ont pas encore la capacité d’exprimer ce qu’ils ressentent, nous pouvons le faire à leur place.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu : Comment aider son enfant à libérer une émotion avec la méthode Sédona

Il peut être utile d’utiliser les étapes décrites précédentes de manière adaptée.

Exemple :

QUAND ….
« je n’ai pas pu jouer avec toi parce-que j’étais occupée »

TU AS RESSENTI….
« une tension dans ton corps, »

TU AS EXPRIME…
« de la colère et de la frustration »

TU AS BESOIN …..
« qu’on joue un moment ensemble ? »

Vous pouvez simplifier la démarche en sautant une étape, cela fonctionne également :

QUAND ….
« je n’ai pas pu jouer avec toi parce-que j’étais occupée »

TU AS RESSENTI….
« de la colère et de la frustration »

TU AS BESOIN …..
« qu’on joue un moment ensemble ? »

Bien sûr, il n’est pas toujours possible de remplir la demande cachée de son enfant pour différentes raisons. Mais, il a surtout besoin que son émotion soit accueillie.

Le plus important est que nous puissions l’aider à identifier ce qu’il/elle ressent, de mettre des mots dessus et surtout d’accueillir l’émotion.

Toute émotion a besoin d’être accueillie avec bienveillance et sans jugement. Votre enfant n’est pas en capacité de le faire alors c’est à nous de lui montrer la voie !

Devenu adulte, votre enfant sera d’avantage en capacité de comprendre ce qu’il se passe en elle/lui

Apprendre l’intelligence du cœur, c’est pouvoir faire face à tous les aléas de la vie avec confiance.

Alors, si on s’intéressait à notre éducation émotionnelle et celle de nos enfants ?!

Et vous, comment apprivoisez-vous vos émotions ? 

  •  
    8
    Partages
  •  
  •  
  • 8
  •  
  •  
Partager cet article

Laisser un Commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*