Charge mentale : 6 clefs pour enfin  s’en libérer !

Charge mentale : 6 clefs pour enfin s’en libérer !

 

Liste de course, date du prochain vaccin, paiement des factures, devoirs, préparation des repas, …… la liste des choses à faire semble parfois interminable et surtout omniprésente.

Tout ce à quoi nous devons penser, tout le temps, c’est cette fameuse charge mentale !

On sentait bien qu’il y avait quelque chose, nous maman, comme un peu une sorte d’injustice… Avouez que vous en avez déjà parlé à vos copines et reproché à votre conjoint, cette liste en boucle, ce poids pesant et épuisant, cette frustration à devoir tout penser et faire, ….

Ça y est, depuis ces dernières années la charge mentale est enfin reconnue avec de nombreux articles sur le sujet et notamment l’entrée du terme dans le Petit Larousse illustré 2020 !

Bon, si le problème est enfin reconnu, qu’en est-il vraiment ? Et surtout, comment alléger cette charge ?

Dans article je vous dis tout.

Charge mentale : qu’en est-il ?

La liste de course à faire, se rappeler que le petit dernier a grandi et qu’il a besoin de nouveaux pantalons, le rendez-vous chez le médecin à caler pour le vaccin, la préparation du repas, le linge à sortir de la machine, penser au cadeau de l’anniversaire de la mère de son conjoint (avez-vous remarqué que la plupart des hommes décharge la partie « cadeaux » ?!!!), ect…..

Pfff, …ça fait beaucoup !

Puisqu’une image vaut parfois mille mots, je vous invite à jeter un oeil à la BD d’Emma, blogueuse et auteure : “Fallait demander“. 

Voici un petit aperçu : 

Fort est de constater que la charge mentale familiale repose encore et toujours majoritairement sur les épaules des femmes ! Vous le sentez certainement dans votre foyer, et d’ailleurs les études l’illustrent bien !

D’après une étude récente (Source Insee « Enquête emploi du temps 2009-2010), près d’une femme en couple sur deux estime que son conjoint ne s’implique pas assez dans l’organisation des tâches ménagères. 57 % des femmes interrogées attendent pourtant du soutien de sa part. 73% des françaises font plus de tâches ménagères que les hommes (Ifop – 2019).

Au-delà du fait que les tâches ménagères sont effectuées pour la plus grande partie par les femmes, nous devons prendre à notre charge toutes l’organisation du foyer qui se cumule, pour la très grande majorité d’entre nous à notre vie professionnelle.

Alors oui, il y a eu une évolution entre notre génération et celle de nos parents. Mais, même si le partage des tâches quotidiennes tendent de plus en plus à être répartit, il faut bien avouer que se sont les femmes, très souvent, voire toujours, qui portent la charge mentale familiale.

Lorsque l’on fait le cumul de tout ce qu’il y a à penser, du travail salarié au travail parental et domestique, on peut se sentir à juste titre épuisée, …voire au bout du rouleau ! 

De l’aide à la responsabilisation

Oui c’est vrai que les hommes participent beaucoup plus aux tâches familiales qu’avant. Mais il reste encore beaucoup de chemin à faire. 46 % d’entre eux ont le sentiment d’être responsables du ménage, contre 92 % des femmes en couple (Etude réalisée en mai 2017 par OpinionWay pour La Boulangère).

Les femmes sont dans la majorité des cas le référent en chef du foyer. N’avez-vous pas remarqué que votre conjoint considère lorsqu’il réalise une tâche ménagère ou qu’il change par exemple le bébé qu’il nous aide ? Si ce n’est pas le cas, vous êtes chanceuse ! 

Emma l’explique à merveille dans sa BD : « quand le partenaire attend de sa compagne qu’elle lui demande de faire les choses, c’est qu’il l’a voit comme responsable en titre du travail domestiques. C’est donc à elle de savoir ce qu’il faut faire, et quand il faut le faire. Le problème avec ça, c’est que, planifier et organiser les choses est déjà un travail à plein temps. »

Au final, nous ne voulons pas que notre partenaire nous « aide », mais qu’il prenne part entière à l’organisation. En effet, dès lors qu’une personne nous propose de l’aide, c’est bel et bien nous qui sommes en charges des opérations.

Or, la charge relative à l organisation nous incombe encore ! Ce que nous voulons, c est alléger la barque !

Crédit : Fallait demander – Emma

Se libérer (enfin) de la charge mentale !

En tant que maman, nous avons toute une certaine charge mentale. Alors, comment faire évoluer les choses et surtout comment se libérer de la charge mentale ? Voici quelques pistes pour vous y aider.

#1- Changer de posture

Nous avons toutes été façonnées par notre éducation. Le fait de s’afférer aux tâches et à leur organisation n’est pas encré dans notre ADN.

Inconsciemment, il est de notre devoir naturel d’organiser le bon fonctionnement de notre foyer. Nous avons été éduqués comme ça.

Lorsque nous étions petites, nous avons aussi vu le fonctionnement de nos parents et tout cela, reste ancré, que nous le voulons ou pas.

Aussi, il est important de vous demander qu’elles sont vos propres croyances à ce propos, afin d’amorcer de nouveaux changements.

Avez-vous la sensation que tout dépend de vous ? Pensez-vous que si vous ne le faite pas ce ne sera pas fait ou mal fait ? Vous avez la croyance qu’une maman est là pour gérer l’ensemble de la maison ? Ect,….

#2- Apprendre à communiquer avec son conjoint (s’il y a)

La nature humaine est telle que nous fonctionnons beaucoup avec le reproche ! Nous attendons toujours que la marmite soit pleine pour évacuer le trop plein !

Je me rappelle quand j’étais enfant, ma mère qui s’occupait de tout dans la maison reprocher à mon père de ne pas l’aider. Lorsqu’il proposait son aide, elle le remballait en lui disant « je n’ai jamais reçu d’aide, je n’ai pas l’habitude ! ». Puis de lui reprocher dans de longues tirades tout ce qu’elle avait sur le cœur.

Et oui, c’est vrai que nous sommes souvent dans le reproche. Nous pensons que si nous faisons la liste à l’autre de ce qui ne nous convient pas, il en prendra bonne note et obtempéra. Alors parfois, ça fonctionne, mais, ….très franchement, …qui aurait envie de changer lorsqu’on lui assomme des reproches ? La nature humaine est ainsi faite.

Aussi, pour diminuer la charge mentale au quotidien, une communication bienveillante avec son conjoint est primordiale.

Il s’agit de prévenir avant de guérir. 

Si vous sentez que la charge devient trop lourde à porter, que vous vous sentez surmenée ou frustrée, je vous invite à convenir d’un contrat d’organisation où chacun fait sa part et où chacun se sente reconnu.

Pour éviter de tomber dans les reproches, utilisez les étapes suivantes inspirées de la communication non violente (CNV) :

1- Parlez-en. Expliquez votre ressenti, de vos sentiments, tels qu’ils sont et sans reproche. Parlez de vous. J’ai tendance à dire que lorsque l’on parle de soi, on peut tout se permettre.

2- Exprimez votre besoin : besoin de calme, de tranquillité, besoin d’être soutenu, besoin d’alléger les tâches, besoin de co-responsabilité,…..

3- Exprimer une ou des demandes claires. Proposez-lui de prendre des tâches à sa charge, dans leur globalité. Il s’agit bien de déléguer l’organisation et l’exécution.

4- Passez le contrat de co-organisation avec lui.

Crédit : Instagram @viedemer_e

#3 – Lâcher prise et déléguer

Et oui, si vous voulez vous alléger la tête, il va falloir lâcher prise sur certaines choses et surtout apprendre à déléguer !

Déléguer via votre conjoint, en réalisant un contrat d’organisation familial par exemple en décidant de qui fait quoi !

Alors, oui, c’est fort possible que les tâches accomplies ne soient pas aussi bien faite que si c’était vous ! Oui, elles seront peut-être accomplies moins rapidement mais après tout, est-ce si important ?!

Abstenez-vous de faire des commentaires sur la manière dont cela peut être exécuté. Je sais c’est dur, mais quoi qu’il arrive, le but est de vous libérer la tête ce certaines tâches, alors, ….lâcher prise ! Les autres ne feront jamais les choses exactement comme vous les ferez, et c’est comme ça !

Vous pouvez également déléguer certaines tâches à vos enfants, et ce, dès le plus jeune âge.

Dès 1 an / 2 ans, apprenez-leur à ranger leurs jouets. Il s’agira alors de le faire dans un premier temps avec eux sous forme de jeu ou alors lorsqu’ils sont un peu plus grand sous forme de défi : « le premier qui a ramassé tous les jouets à gagner ! » Vous pouvez demander à votre enfant sous forme de jeu à retrouver les paires de chaussettes par exemple ou de vous aider à suspendre le linge.

Soyez inventive. Plus c’est ludique, plus ils auront envie de le faire.

Un peu plus grand, vous pouvez aussi leur confier la responsabilité de certaines tâches : « Léo met la table et Lucie la débarrasse. Le lendemain on inverse ! ». Les enfants adorent faire comme les grands, nous aider et être responsable de quelque chose.

Surtout, valorisez-les pour les inciter à réaliser certaines choses par eux-mêmes. Après tout, cela faut aussi parti de l’apprentissage.

Enfin, peut-être que certaines tâches pourraient être délégué à une tiers personne : repassage, nettoyage des vitres, ménage,…..

Bref, déléguer !

Crédit : Instagram @daisy.dessine

#4- Etre une maman parfaitement imparfaite

Souvent on se met soi-même la pression. Nous nous sentons investie d’une mission, que nous et nous seule pouvons remplir !

Acceptez que la perfection ne soit pas de ce monde. Vous faite très certainement du mieux que vous pouvez et c’est déjà très bien !

Oui d’autre font comme si ou comme ça …et alors ! Vous n’êtes pas les autres !

Acceptez que parfois, les repas ne seront pas hyper équilibrés parce-que vous n’aviez pas eu le temps ou parce-que vous aviez délégué ! Encore une fois, est-ce si grave ?!

Ce qui importe, c’est que vous puissiez alléger votre charge !

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu : Comment gagner en sérénité quand on est maman

 

#5- Apprendre à décompresser et gérer son stress

La charge mentale, c’est une charge… et c’est aussi du mental !

Apprenez à calmer votre esprit et à vous libérer de votre stress pour appréhender le quotidien plus sereinement.

Pour cela, prenez du temps pour vous chaque jour.

Prenez quelques instants pour vous recentrer sur le moment présent. A force d’être constamment dans l’organisation future, on oublie d’être à ce que l’on fait.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu : Stress 4 exercices de sophrologie super efficaces

 

#6 – S’organiser

Vous l’êtes très certainement déjà, mais être bien organisée permet de s’affranchir d’une grande partie de la charge mentale.

Parfois, perdre du temps permet d’en gagner. Vous pouvez par exemple anticiper certains repas si c’est vous qui cuisinez. J’ai par exemple l’habitude de prendre une grosse demi-heure voir une heure le dimanche afin de cuisiner plusieurs repas en même temps. Je rentabilise mon temps de préparation et de nettoyage de cuisine, et j’allège ma charge mentale de la semaine. Il s’agit du batch-cooking !

Afin de se vider la tête, je vous encourage à noter les choses le plus possible ! Chaque début de semaine, notez ce qu’il y a à faire dans un cahier ou alors dans un agenda familial. Il en existe des très beaux et bien faits !

 

Et vous, vous sentez-vous sous le poids de charge mentale ?

Que mettez-vous en place pour l’alléger ?

Prenez soin de vous, vous êtes précieuse Winking smile

 

 

 

Pour aller plus loin :

Pour vous aider à vous organiser :

  •  
    3
    Partages
  •  
  •  
  • 3
  •  
  •  
Partager cet article

2 Comments

  1. Pour nous organiser dans les tâches quotidiennes et familiales, nous utilisons avec mon mari un outil en ligne de ‘To-do’ liste (le nôtre est Trello mais il y en a certainement d’autres), auquel nous avons tous les 2 accès. C’est super pratique et permet de se libérer la tête car les trucs à faire sont écrits là dedans 🙂 comme un bloc note mais interactif et en ligne. Ça m’a énormément servi dans mon travail aussi pour faire toutes mes listes (la base de l’organisation 🙂 )

    1. Bonjour Julie, c’est une excellente idée ! On peut aussi faire appel aux outils en ligne pour se décharger ! Je ne connait pas celui-ci mais je vais y jeter un oeil ! 😉

Laisser un Commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*