Comment être plus heureux avec la méditation

Comment être plus heureux avec la méditation

N’avez-vous jamais eu la sensation de vivre dans une certaine agitation ?!! 🤯😓

La vie quotidienne et son lot de soucis, la vie de famille à gérer et nos obligations diverses nous donnent souvent la sensation de manquer de temps et d’être sous pression ! 😵😵🥴

Découvrez dans cet article comment ralentir facilement et mettre plus de sérénité dans votre vie avec une pratique simple et à la porter de tous : la méditation !

Histoire de la méditation

La méditation vient de la racine latine « meditatum », ce qui signifie « méditer ». La première fois que le terme « méditato » a été utilisé pour désigner un processus pas à pas, c’est au 12ème siècle par un moine nommé Guigo II.

En vérité, personne ne sait exactement quand l’histoire de la méditation a commencé.

Certaines des premières références à la méditation se trouvent dans les écritures hindoues et c’est vers les 5e et 6e siècles que l’on commence à voir d’autres formes de méditation développées dans la Chine confucienne, la Chine taoïste et l’Inde bouddhiste.

Cependant, la pratique structurée de la méditation, plus familière de la « méthode moderne de méditation » remonterait à 5000 ans, avec le développement de la méditation en Inde.

meditation boudha

Le but initial des Hindous était de comprendre et de se rapprocher de la vraie nature de Brahman (« Dieu ») ; le développement par Siddhartha Guatama, « le Bouddha », a commencé quand il a atteint l’illumination en méditant sous un arbre de Bodhi vers 500 avant JC.

La division majeure entre la méditation hindoue et la méditation bouddhiste s’est produite lorsque les adeptes bouddhistes en vinrent à penser que la méditation devait être utilisée pour parvenir à une compréhension plus étroite d’un être supérieur (ce à quoi servait la méditation hindoue) plutôt qu’un moyen de réaliser son interdépendance avec toutes choses.

A mesure que le bouddhisme japonais se développait au cours du 8ème siècle, le moine japonais Dosho a appris le zen lors d’une visite en Chine et quand il est revenu, il a ouvert sa première salle de méditation au Japon. Il écrivit les instructions pour la méditation assise, « Zazen », et créa une communauté de moines qui se concentrait principalement sur cette forme de méditation.

La méditation, c’est quoi ?

moine zen meditation

La méditation, issue du bouddhisme, consiste simplement à porter délibérément son attention (sa conscience, donc) sur l’instant présent, ou sur un objet en particulier : il peut s’agir de notre souffle, d’une partie de notre corps, des sons qui nous entourent, un objet quelconque ou d’un point situé devant nous.

Notre flots de penser est alimenté par nos souvenirs ou nos projections futures. Nos pensées sont souvent automatiques et inconscientes. La méditation nous permet donc de devenir “maître à bord” et d’investir le moment présent.

La méditation consiste à porter délibérément son attention sur l’instant présent, ou sur un objet en particulier

 

Le pouvoir de la méditation révélé par la science

On le sait depuis longtemps, très longtemps même, que méditer ça fait du bien ! Il suffit de pratiquer la méditation pour s’en apercevoir.

Cependant, ça ne fait qu’une trentaine d’année que la science moderne s’y ai intéressée. 

A cette époque, le Français d’origine chilienne Francisco Varela, a créé un institut visant à faire dialoguer science et bouddhisme : l’Institut Mind and Life (Esprit et Vie).

En collaboration avec le chercheur américain Richard Davidson et l’appui du Dalaï-Lama, il a entrepris d’étudier de très près le cerveau de méditants par des techniques d’imagerie cérébrale.

Les résultats de ces études ont démontrés que la pratique soutenue de la méditation se traduit par une réorganisation de l’activité des circuits cérébraux. Ces circuits influencent notamment nos émotions et notre attention.

Autrement dit, la méditation modifie en profondeur la structure et le fonctionnement du cerveau !

la méditation modifie en profondeur la structure et le fonctionnement du cerveau !

Avec la pratique méditative, c’est comme si vous entraînez votre cerveau à être plus calme, serein et bienveillant !

Méditation : des bienfaits multiples

La médiation, tout comme sa petite soeur la sophrologie, est une véritable aventure personnelle qui vous ouvre un immense champ des possibles ! Elle vous permet de réaliser une réelle transformation intérieure !

Ainsi, nombreux sont les bienfaits attribués désormais à la méditation :

  • Baisse du niveau de stress et meilleure résistance,
  • Augmentation des capacité de compassion et de bienveillance,
  • Meilleures capacité d’attention,
  • Renforcement du système immunitaire.

Toutefois, pour pouvoir bénéficier de ces bienfaits au long terme, il est important de suivre une pratique régulière.

L’esprit est comme le corps. Si vous voulez le transformer, un seul mot : ENTRAINEMENT !

Il vaut mieux méditer un peu et souvent que beaucoup et peu fréquemment.

Des exercices simples peuvent être utilisés pour devenir plus conscient-e.

Comment méditer ?

Pour méditer, la posture est importante. Il s’agit d’être conscient-e de soi-même, aussi, il est préconisé d’être en position assises, dos droit, épaules relâchées, tête droite ou légèrement en arrière.

Il s’agit de porter son attention sur ce que l’on ressent et ce qui nous entoure au moment présent. L’idée est d’être entièrement présent-e dans l’expérience du moment présent :

– porter son attention sur l’objet d’observation choisi,

– maintenir son attention,

– être conscient(e) des caractéristiques.

Un des objets d’observation les plus simples est la respiration. La respiration est une porte d’entrée facile vers la pleine conscience. Pour cela, posez-vous quelques instants.

Voici une forme simple de méditation :

1. Asseyez-vous dans un bon fauteuil dans une position confortable.
2. Détendez tous vos muscles autant que vous le pouvez.
3. Observez la pièce dans laquelle vous êtes, les objets qui vous entourent.
4. Concentrez-vous sur votre respiration, détendez tous les muscles de votre appareil respiratoire. Observez votre respiration naturelle. L’air que vous inspirez, l’air que vous soufflez. Sa température, son volume, la sensation que procure l’air à travers votre nez, gorge, poumon, bouche. Soyez attentif(ve) au silence entre chaque inspiration-expiration. Portez attention à tous vos muscles qui soutiennent votre respiration. Soyez conscient-e de chaque cycle de respiration : votre inspiration, votre expiration.

A mesure que vous avancez dans cette méditation, vous devriez vous sentir plus détendu dans votre esprit et dans votre corps, sentir que vous respirez de manière plus efficace, et que la circulation du sang dans tout votre corps.

Intégrer la méditation dans votre quotidien

Une des grandes difficultés de la vie quotidienne est d’y intégrer la méditation ! Il n’est pas toujours évident de trouver un créneau pour rester là, assis-e durant un long moment, alors que la liste de tâches à réaliser dans notre tête est énorme !

Pourtant, il est facile d’intégrer la méditation dans notre quotidien. Pour cela, deux solutions :

Etre à ce que l’on fait !

Vous pouvez intégrer la pleine conscience à tous moments dans votre journée ! Vous prenez votre petit déjeuner, soyez à ce que vous faite ! Prenez le temps du moment présent. Prenez conscience de ce que vous mangez, buvez. Prenez conscience de la température de l’eau sous la douche. De l’air sur votre visage quand vous marchez. Des sons qui vous entourent, ect….

Chantal Rialland l’explique merveilleusement bien dans sa vidéo !

Prendre rdv avec soi-même

Vous pouvez vous accorder un petit moment à vous tous jours en prenant rendez-vous avec vous-même. Si vous n’avez pas le temps, vous pouvez prendre juste 5 min. Je préconise généralement, le matin au réveil ou le soir avant de vous coucher. Prenez quelques instants pour vous concentrer sur votre respiration tout simplement. Vous verrez, ça fera déjà un bien fou !

 

Vous l’aurez compris, méditer c’est avant tout être plus conscient-e de ce que l’on ressent et de ce recentrer sur l’essentiel. Petit à petit on se détache du stress, de l’agitation mental pour retrouver notre sérénité naturelle. 

Alors, vous vous y mettez quand ? 🙂

  •  
    3
    Partages
  •  
  •  
  • 3
  •  
  •  
Partager cet article

Laisser un Commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*