Les consignes positives : un outil précieux pour les parents !

Les consignes positives : un outil précieux pour les parents !

 

Les consignes positives sont un des piliers de la parentalité positive. Elles nous permettent de mieux nous faire comprendre de nos enfants et d’acquérir plus facilement leur coopération

Qu’est-ce qu’une consigne positive ? Comment et pourquoi les utiliser ? 

Dans cet article, je vous explique cette astuce particulièrement utile !

 

Le cerveau ne comprend pas la négation

Ça vous arrive parfois de donner une consigne à votre enfant et il fait exactement l’inverse ?

Vous lui dites “ne cours pas”, il se met à courir, “ne touche pas à ça”, il touche, “ne saute pas sur le canapé !”, le voilà entrain de sautillonner comme sur un trampoline !

C’est énervant, alors forcément vous grondez, criez, voire punissez. Vous sentez bien au fond que ça vous épuise. Vous voulez sortir de ce cercle infernal ?!!!

Il faut bien l’avouer, nous parents, sommes les champions pour expliquer à nos enfants ce que nous voulons qu’ils ne fassent pas. Fais pas si, fais pas ça, ect….

J’ai souvent tendance à dire que si l’on veut un résultat différent, il faut agir différemment !

Et si votre enfant ne le faisait pas vraiment exprès ?

consignes positives consigne positive formulations positives pour mieux faire coopérer nos enfants

Et si je vous disais là tout de suite, ne pensez surtout pas à un éléphant rose avec des ailes qui vole ! Ni pensez surtout pas !

Alors, vous l’avez vu ?! J’imagine que oui ! Pourtant je vous avais dit de ne pas y penser ! Smile

Rassurez-vous, tout ceci est normal !

Pour comprendre et analyser les choses, notre cerveau fabrique une image mentale.

Si la phrase que nous entendons ou lisons est construite négativement, il est obligé de construire deux images mentales :

  • Tout d’abord l’action
  • Puis son inverse.

La négation n’est pas naturelle pour lui et lui demande une certaine gymnastique.

Il sera forcément obligé de passer par la case « ce qu’il faut faire ». Ensuite, il imaginera l’inverse, « ce qu’il ne faut pas faire».

 

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu : 3 erreurs à éviter pour des enfants plus confiants !

 

Avant l’âge de 2 ans/2 ans et demi, le cerveau de l’enfant n’arrive pas à gérer deux images en même temps. Ainsi, il est incapable de comprendre la négation.

Lorsque vous dite : “ne sautes pas sur le canapé”, il comprendra “sautes + canapé” !

Pas étonnant que votre petit bout “ne fait pas” ce que vous lui dites !

Ainsi, si vous formulez vos consignes négativement, il y aura de grande chance qu’il ne vous écoute pas !

consignes positives consigne positive éducation positive éducation bienveillante parent en conscience

Une consigne positive, c’est quoi ?

Vous l’aurez compris, la consigne négative est difficile à comprendre pour un enfant. Il aura tendance à réaliser l’action avant d’avoir compris qu’il fallait faire l’inverse !

Si nous formulons nos consignes en positif, nous donnons des indications claires !

Utiliser une consigne positive, c’est demander ce que l’on veut et non ce que l’on ne veut pas !

Et si nos enfants ont des indications claires, ils seront plus tenter de les respecter !

Voici une vidéo d’Isabelle Filliozat qui explique parfaitement les formulation positives ! 

A retenir : selon Isabelle Filliozat, “la parentalité positive, c’est faire en sorte de donner des consignes positives à l’enfant qu’il va pouvoir respecter. Je lui parle donc en langage “positif” d’action (au lieu d’expliquer ce que je ne veux pas qu’il fasse ). Les formulations positives permettent de transformer les interdits en consignes, en règles.”


Le pouvoir des consignes positives

Finalement, nous avons été tellement habitués à fonctionner à l’envers qu’au début, cette nouvelle façon de s’exprimer risque peut-être de vous demander un petit moment de réflexion.

Je me rappelle qu’au début, avec ma fille, ce n’était pas si simple de donner une consigne positive. J’avais en tête ces bon vieux “ne touche pas à ça”, “ne cours pas”, “ne mange pas ça” !!!!

Mais j’ai utilisé cette manière de communiquer depuis qu’elle est bébé et aujourd’hui je me rends compte combien c’est efficace !

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu : Faut-il complimenter nos enfants ?

Au final, même si ça demande un petit temps d’adaptation, les consignes positives deviennent vite une habitude,… une habitude qui paye !

Surtout, NE partagez PAS cet article !

 

 

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Partager cet article

2 Comments

  1. Super article et très belle affiche qui résume parfaitement la méthode ! Je m’en vais l’imprimer en couleur pour en disposer facilement !

Laisser un Commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*