Avec un enfant, c’est compliqué ou pas ?

Avec un enfant, c’est compliqué ou pas ?

Devenir parent est un véritable chamboulement et ce à bien des égards. On a beau essayé de se l’imaginer, franchement, avant de le devenir vraiment, on n’avait pas tout prévu !

L’arrivée d’un petit être dans notre vie est toujours source d’imprévus, de nouveautés et surtout d’apprentissage !

Nous pouvons avoir l’impression que beaucoup de choses deviennent compliquées ou impossibles. Dans cet article, je vous propose de partager mon expérience !

Cet article participe à l’événement interblogeurs du blog Petit mais costaud. Je vous invite à aller jeter un œil au blog de Laure et Gaël, qui nous partagent leur expérience de la parentalité ainsi que de nombreuses astuces et conseils. J’apprécie particulièrement l’article Education Bienveillante  : Comment fixer les règles ? , qui reprend des principes clefs de l’éducation bienveillante à utiliser au quotidien.

Accepter les changements

Lorsque l’on devient parent pour la première fois, tout est nouveau. On naît parent en même temps que notre enfant entre dans notre vie !

Tout changement implique toujours une phase où l’on se sent un peu mal alaise et d’une certaine manière vulnérable.

Je me souviens, la toute première fois où je me suis rendue dans une galerie marchande pour y retrouver mon compagnon. Ma fille devait avoir 1 mois environ. J’étais hyper stressée de prendre la voiture toute seule avec mon bébé. Comme je l’allaitais, j’étais angoissée à l’idée qu’elle ait faim sur le trajet ou qu’elle hurle en plein milieu du magasin.

Finalement, tout c’était très bien passé. Mais comme toutes les nouveautés, le fait de composer avec un bébé était source de questionnement et de stress.

Ce qui m’a le plus aidé finalement, est d’accepter les choses telles qu’elles sont. D’accepter que j’apprenne petit à petit. Accepter que tout soit nouveau et qu’à des moments se soit compliqué ou difficile. Accepter que forcément, notre vie ait changé et que certaines choses ne soient plus vraiment pareilles. Accepter aussi de me faire confiance !

Alors, faut-il renoncé à sa vie d’avant ? Faut-il faire un trait sur beaucoup de choses ?

Faire pareil, mais….différemment

Pour moi, devenir parent, est un véritable challenge à part entière. On doit se réinventer, et faire plus ou moins la même chose mais, de manière différente.

Mais après tout, cela ne serait-il pas dans l’ordre naturel des choses ? D’ailleurs, il n’est pas envisageable pour moi de faire exactement comme avant, …comme si je n’étais pas maman.

Au fond pour moi, il s’agit d’un mélange subtil : c’est de faire pareil, mais tout en faisant… différemment !

Différemment parce que forcément un bébé exige de l’organisation et une certaine charge mentale aussi. Avoir un enfant, c’est ne plus penser qu’à soi. Nous sommes en quelque sorte investie d’une mission !

Mais faire pareil néanmoins, car il est important de continuer à vivre et partager ! Même avec un bébé ! Et quel plaisir de partager des moments de vie avec notre enfant ! De fabriquer des souvenirs, ensemble !

L’organisation : la clef !

Tout (ou presque) est possible avec un bébé. Il y en a même qui font le tour du monde avec un bébé (chapeau !:-)).

La clef pour y arriver, c’est l’ORGANISATION ! Pratiquement tout est possible si l’on s’organise, et si l’on accepte que cela sera certainement différent que si l’on avait été seul-e.

Si maintenant on décide avec mon conjoint d’aller au cinéma, il faut anticiper, il faut la faire garder, etc.…

Un enfant, ça bouscule un peu l’ordre des choses et notamment d’un point de vue organisation.

D’ailleurs, depuis que je suis devenue maman j’ai remarqué un phénomène très étrange : je l’ai appelé le « trou spatio-temporel» ! N’avez-vous pas remarqué ces moments où vous décidez par exemple de partir et lorsque vous franchissez enfin la porte, le trou spatio-temporel vous a transporté 1h après, sans que vous vous en rendez compte ?!!! J

C’est vrai que lorsque l’on est juste en couple, on peut penser qu’à soi. Avoir un enfant, ça exige de partager sa vie. Ne penser qu’à soi, rien qu’à soi n’est plus vraiment possible.

S’autoriser à faire…

Nous avons toujours mis un point d’honneur à respecter le rythme de ma fille. Son bien-être a toujours été notre priorité !

Néanmoins, cela ne nous a pas empêché de continuer à faire ce que nous aimons.

Au fond, il s’agit souvent du principe de « s’autoriser à ». La plupart du temps, nous nous mettons nous-même certaines barrières.

Du stress à la confiance

Le premier mois partagé avec ma fille était une véritable source de stress pour ce qui était de sortir ! J’avoue que je me suis fait une sacrée montagne !

Sortir de chez moi, anticiper l’organisation (entre ce qu’il faut emmener et les horaires de repas) était devenu un peu angoissant.

Il faut bien le dire, un quotidien avec un bébé, demande beaucoup d’organisation. Surtout les premier temps….

Finalement, tout s’est toujours bien passé. Et je n’ai pas l’impression de mettre privée.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu : Stress : 4 exercices de sophrologie super efficaces !

Penser à son enfant, tout en pensant à soi !

Pour moi, il est primordial de ne pas s’oublier. Bien sûr, en tant que parent, on compose avec un nouvel être, avec qui on partage notre vie.

Mais comme toutes relations humaines, il est important de pouvoir faire de la place à l’autre, tout en gardant la place que l’on s’accorde à soi-même.

Donner de l’importance à l’autre sans pourtant se sacrifier. C’est un peu comme être en couple, il s’agit de faire certaines concessions, sans pour autant faire de sacrifices.

Il est primordial de continuer à prendre soin de soi, de s’épanouir et de s’autoriser à faire toutes sortes de choses ! Si je ne suis pas bien avec moi-même, si je suis frustrée, je ne peux pas être en lien avec mon enfant. Il s’agit donc de l’intérêt de tous.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu : Et si prendre soin de ses enfants, commençait par prendre soin de soi ?

Une expérience riche de partage

Lorsque ma fille était bébé, j’ai continué à aller voir mes amies, (même celles qui habitaient loin), et à passer des week-ends avec elles. Dans un premier temps en sa compagnie, juste moi et elle, même lorsqu’il fallait faire 3h de route  ! Puis, un peu plus tard, une fois qu’elle était plus grande, je me suis autorisée à les retrouver pour un week-end, juste entre filles (comme au bon vieux temps !) 

Habitant en Alsace, nous continuons à aller en famille aux traditionnels marchés de noël depuis que notre fille est née. Nous avons continué à aller au restaurant, soit en couple en la faisant garder ou en famille, à trois.

A ses 3 mois, nous sommes partis ensemble en week-end dans un superbe hôtel spa en Autriche. Bien sûr, nous avons dû nous relayer pour profiter du spa mais je n’en garde que des bons souvenirs. C’était un merveilleux week-end. Nous en avons évidemment profité d’une manière différente que si nous y avions été en amoureux mais c’était un très bon moment.

Passionnés de randonné, nous avons toujours emmené notre enfant, même bébé, avec nous.

C’est la première année de vie de ma fille que j’ai lancé ma propre entreprise en m’installant à mon propre compte en tant que thérapeute. Au cours de cette même année, nous avons construit notre propre maison, en réalisant pas mal de travaux nous-même !

Est-ce si compliqué ?

Evidemment, depuis que je suis devenue maman, ma vie n’est plus vraiment la même, mais c’est un choix que j’ai fait. Cette vie m’apporte tellement de bonheur, de joie et d’amour !

Bien sûr, pour moi la maternité n’est pas non plus un long fleuve tranquille. Il peut arriver parfois que cela soit difficile, entre la fatigue, les questions permanentes, et le jonglage entre ma vie personnelle, professionnelle et familiale !

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu : Charge mentale : 6 clefs pour s’en libérer !


En revanche, je ne dirais pas non plus que vivre avec un enfant soit compliqué. L’équilibre consiste à accepter les changements tout en respectant nos envies personnelles.

Lorsque je repense à tous ces moments avec ma fille, je ressens une certaine fierté. Fière, de m’être autorisée à vivre toutes ces choses avec mon bébé. Et surtout, fière de ne pas m’être privée !

Ce ne sont pas des choses extraordinaires, ce sont simplement des moments de vie partagés. Nous nous sommes déjà fabriqué de jolis souvenirs et d’autres encore rempliront notre existence.

Une vie passe si vite et nos enfants grandissent si rapidement. Continuons à la vivre à 100% et à partager de beaux moments avec eux. Dépassons ce qui nous paraît compliqué pour que l’essentiel remplisse nos cœurs !

Et vous, qu’en pensez-vous ? Laissez-moi vos commentaires !

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Partager cet article

1 Commentaires

  1. Pingback: C'est compliqué... |Comment avoir une vie de famille épanouie ? - Petit mais costaud

Laisser un Commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*